Retour
Jules ROZENWAJN

Breakdancer et kinésithérapeute (Master à l’ISEK 2018), Jules Rozenwajn propose un atelier autothérapeutique où, l’apprentissage se fait par la gestion de la douleur et la découverte du traitement

myo-fascial : Trigger points, fasciathérapie, auto-massage profond et techniques de Jones.

 

Son objectif est de permettre aux danseurs et pratiquants du mouvement de découvrir des principes simples de la kinésithérapie mais aussi de développer les connaissances anatomiques du muscle et des fascias. Cet atelier se base sur différents principes étudiés lors de son mémoire (« Effets immédiats de l’auto-thérapie myo-fasciale sur les jeunes sportifs ») et de ses différentes formations telles que : Le crochetage myo-aponévrotique, la fasciathérapie, l’acupression et la thérapie manuelle.

« De par ma pratique intensive, j’ai du apprendre à me soigner seul et trouver des solutions face

au manque d’informations que j’avais sous la main… Les nombreuses blessures de ma pratique

m’ont amené à étudier la kinésithérapie pour comprendre mon corps et sa complexité. Aujourd’hui,

je souhaite partager mes connaissance et développer une thérapie accessible, consciente et facile

à utiliser peu importe la discipline ! »

Durée

3 heures

Déroulement

• Approche théorique : Projection des différents concepts abordés comme l’anatomie musculofasciale,

les effets de l’auto-massage, les chaînes musculaires,…

• Introduction à l’auto-palpation : Apprendre à reconnaître les composants superficiels du corps

humain (ligament, muscle, fascia)

• Pratique des techniques d’auto-massage : diverses techniques superficielles et profondes

comme la thérapie SMR, les trigger points, les techniques de Jones,…

• Mise en mouvement : Applications des différents concepts sur le mouvement et sur les

blessures.

Description de l'atelier
À propos

Connu sous le nom de « Seizart », Jules est un artiste hybride et un danseur issu de la culture Hip-hop belge. Il

commence le Breakdance à l’âge de 14 ans et depuis, développe son style autour de diverses disciplines :

Capoeira, Floorwork, Hip-hop, danse contemporaine et même du Graffiti. Diplômé de kinésithérapie depuis 2018, il enseigne la danse et le mouvement à travers des cours et ateliers d’automassage conscients. Aujourd’hui, l’artiste utilise aussi le tag dans un solo de danse nommé « Layers* » produit par la Cie No Way Back - Milan Emmanuel et se produit autour de différentes créations contemporaines avec la Cie Abis - Julien Carlier.

« Par l’art de rue, je suis devenu un être curieux: j’ai appris seul, en observant mes confrères, l’univers Hip-hop qui m’entourait m’a permis de m’ouvrir au monde de l’art et de développer mon univers, mon style, ma vision de l’art et de l’apprentissage. » Que ce soit par la danse comme l’écriture sur mur, Jules a toujours utilisé le caractère autodidacte, l’apprentissage est pour lui une forme d’art propre à la culture Hip-Hop mais qu’il à pu

transposer dans ses études de kinésithérapie."